Achat et vente d'entreprises

Réputée pour être précise, notre démarche commence par une évaluation qualitative et quantitative honnête et pointue de l’entreprise. Celle que notre client veut vendre ou celle qu’il veut acheter, suivant le cas.

DANS LE CAS D’UNE VENTE

Première étape : l’évaluation de l’entreprise

Tout est mesuré: les actifs et les passifs de l’entreprise, ses forces et ses faiblesses, la qualité de son personnel et celle de sa gestion, son potentiel de croissance dans le marché, etc. Plus le portrait est précis, plus la valeur de l’entreprise est justifiée, comprise et acceptée. De là, nos efforts en vue de trouver un acheteur s’en trouvent considérablement plus efficaces. Une fois identifiées, les parties discutent sur une base solide.

Deuxième étape : l’identification et le suivi d’un acheteur de qualité

Une fois l’acheteur potentiel identifié, nous faisons un suivi très serré en lui transmettant l’information pertinente dans la séquence appropriée et au moment opportun. L’information stratégique ne lui est remise qu’au moment où une manifestation d’intérêt est clairement exprimée par voie de signature.

Troisième étape : la négociation et la clôture.

La négociation de l’entente optimale n’est pas qu’une affaire de prix : les conditions de la transaction sont tout aussi importantes. Nous avons l’expertise requise pour protéger le vendeur sur toutes les composantes qui interviennent dans la transaction.

DANS LE CAS D’UN ACHAT

Première étape : la définition des objectifs

Plus les objectifs qualitatifs et quantitatifs de l’acheteur sont précis, plus nous sommes en mesure d’identifier l’entreprise qu’il sera heureux d’acquérir et de faire grandir. Nous lui demanderons donc de préciser le secteur d’activité convoité, la taille d’entreprise qui est ciblée, sa situation géographique idéale, le montant optimal qu’il envisage débourser, etc. C’est le point de départ de toute intervention efficace.

Deuxième étape : la recherche de l’entreprise

De par notre profession, et grâce à nos relations d’affaires, nous sommes au fait de «tout ce qui bouge» sur le marché. Conséquemment, nous savons déjà où chercher. Nos recherches s’effectuent à la fois parmi les entreprises déjà affichées comme étant à vendre et parmi les entreprises qui ne le sont pas mais qui correspondent avec précision aux critères identifiés à la première étape.

Troisième étape : l’analyse financière de l’entreprise ciblée

L’analyse qualitative et quantitative de l’entreprise ciblée est d’une importance capitale. Nous faisons preuve d’une très grande rigueur en cette matière car le risque de l’acheteur est toujours plus élevé que celui du vendeur. Tout doit être analysé, dans les moindres détails. Notre objectivité est la meilleure assurance contre la surévaluation de l’entreprise et les mauvaises décisions.

Quatrième étape : la négociation et la clôture

La négociation comporte deux choses : le prix et les conditions. Toutes les «surprises» sont évitées lors de l’analyse totale, complète et en profondeur de l’entreprise convoitée, sur la base des documents officiels remis suite à la signature d’une manifestation d’intérêt. Lorsque les signatures sont apposées, c’est en parfaite connaissance de cause.